New Pagans – The Seeds, The Vessels, The Roots And All

Indie Rock 4.0 out of 5.0 stars

Malgré les confinements successifs, l’émergence d’une diversité sonore n’a pas trouvé de remparts. Loin de là ! La créativité est repartie encore de plus belle. Chaque semaine, mes oreilles inondées par les diverses sonorités, suivent le même rituel. Dans cette profusion sonore, je dois élire un album marquant, un artiste émergent… L’abondance d’excellents albums est si grande que je pourrai créer une liste, mais heureusement, certains se démarquent par leur impact émotionnel plus que d’autres.

The Seeds, The Vessels, The Roots And All est le premier album du groupe New Pagans de Belfast. Tout au long de l’album, il utilise son influence créative pour défier les problèmes passés et présents. En onze chansons, le quintette nous offre un cocktail explosif de mélodies post-punk entêtantes et de l’indie rock bruyant qui s’entremêlent allègrement. Dès It’s Darker, le groupe envoie tout valser et se déchaîne avec ses riffs endiablés. Mené par Lyndsey McDougall, New Pagans passent en revue beaucoup de choses dans leurs chansons : la musique, l’art, la religion, l’histoire, la maternité, tout en s’inspirant de Lily Yeats (Lily Yeats) et Charlotte Perkins Gilman (Yellow Room). Les musiciens canalisent leur énergie, dès qu’on arrive à la ballade Admire, une chanson d’amour sur le fait de rester auprès de quelqu’un, alors que la première étincelle est devenue inexistante.

The Seeds, The Vessels, The Roots And All est un excellent premier album qui s’enchaîne sans temps mort. New Pagans frappe fort et devient désormais un groupe incontournable avec lequel il va falloir compter.

Photo Aaron Cunningham. Courtesy of Press

error: Content is protected !!