Shame – Drunk Tank Pink

Post-Punk 4.5 out of 5.0 stars

À 20 ans d’âge moyen à peine, les Anglais de Shame incarnent la nouvelle scène du rock indépendant. Malgré cette période si difficile et sans précédents, la créativité reste une solution défensive à l’angoisse ou à la souffrance. Après un premier album acclamé par la critique, ce nouvel opus se révèle plus abouti et original que leur premier.

Avec ses 11 titres, Drunk Tank Pink est dense et il faudra l’écouter en boucle pour s’approprier l’album. Les rythmes, naviguant entre le rock et le post-punk, sont retranscrit dans des jeux de guitares surexcitées et saccadées, toutes plus jouissives les unes que les autres. Ces morceaux, très directs, donnent à l’album un côté plus brut, empreint d’une énergie primale et foncièrement rock.

« Vous devenez très conscient de vous-même et lorsque toute la musique s’arrête, vous vous retrouvez avec le silence. » explique Charlie Steen, le chanteur du groupe « Et ce silence est en grande partie ce dont parle ce disque ».

Avec cet album, Shame fait un retour fracassant. Qui a dit que le rock était mort ?

error: Content is protected !!